Retour

Mardi 14/01/2014

Lettre N° 270

par Jacques MOUTTERLOS


"je veux ...l'Eglise chez elle et l'Etat chez lui... Je veux l'Etat laïque, purement laïque, exclusivement laïque". Victor HUGO, député de la Nation, à l'Assemblée, le 15 janvier 1850.


1e partie : Dans Notre République laïque


« La République assure la Liberté de conscience… ne reconnaît, ni ne salarie, ni ne subventionne aucun culte. » Loi de séparation des Eglises et de l’Etat, 9 décembre 1905.


La laïcité en danger ?

Deux faits récents peuvent le laisser penser : d’abord, certaines conclusions du rapport sur la « Refondation de la politique d’intégration » remis au Premier Ministre et qui figure sur le site de Matignon, ensuite le rapport demandé au Sénat sur le thème « Collectivités territoriales et financement des lieux de cultes. »

Sans polémique, sans référence à des querelles partisanes, sans procès d’intention, conscients qu’une réflexion sur la laïcité doit être permanente, on peut cependant craindre que ces consultations ne conduisent à modifier en profondeur la loi du 9 décembre 1905 dans son principe et ses applications. S’il est légitime de s’interroger quant à l’égalité en devoirs et en droits, il est impératif de rester vigilants. Le Bureau du Conseil National de la Fédération Française de l’Ordre Maçonnique Mixte International LE DROIT HUMAIN réaffirme son attachement au modèle républicain dans lequel le principe de laïcité garantit à chacun la liberté de conscience et à tous un vivre ensemble apaisé. Il attire l’attention des pouvoirs publics sur les graves conséquences d’une modification radicale de la loi de 1905 ». Communiqué du Conseil National de la Fédération Française de l’Ordre Maçonnique Mixte International LE DROIT HUMAIN :

Construire une communauté imaginaire LE MONDE | 13.12.2013 François Dubet (Sociologue,Dr d'études à l'EHESS)

La solidarité ne se limite pas à des mécanismes de prélèvements et de redistributions, aussi équitables et efficaces soient-ils. Pour que chaque citoyen accepte de payer pour les autres, pour ceux qu'il ne connaît pas et dont il veut cependant garantir une égalité relative, il faut d'abord que les individus se sentent engagés dans la même société. Les mécanismes de la solidarité reposent sur un ensemble de représentations, de symboles et d'imaginaires grâce auxquels chacun se sent lié par des droits et des devoirs, des dettes et des créances. Pour que la solidarité produise de l'égalité et de la cohésion, un sentiment diffus de fraternité doit fonder les sacrifices et les dons que nous faisons en payant nos impôts et nos cotisations.

Aujourd'hui, les dimensions symboliques et imaginaires de la solidarité sont mises à mal. Le « ras-le-bol fiscal » n'est souvent que le refus de payer pour ceux auxquels on ne se sent plus liés. On continue à transférer les dettes sur les plus jeunes, on accepte moins de payer pour des pauvres, bien des communes refusent les logements sociaux, chacun essaie de sauver sa peau à l'école et nombre de corporations et de communautés locales ne défendent plus qu'elles-mêmes, pendant qu'une part des élites ne renonce guère aux revenus « obscènes » et à l'évasion fiscale… À terme, le sentiment de solidarité se rétrécit et se ferme, ne se fondant parfois que sur l'hostilité à l'égard des étrangers de l'extérieur et, surtout, des étrangers de l'intérieur… » Lire la suite sur http://www.lemonde.fr/idees/article/2013/12/13/construire-une-communaute-imaginaire_4333664_3232.html-

Municipales 2014 : comprendre les règles de l’élection le 19 11 2013 Les élections municipales sont organisées les dimanches 23 et 30 mars 2014. Elles sont destinées à renouveler l’ensemble des conseils municipaux dans les 36 682 communes françaises. Vie-publique propose un dossier pour comprendre les règles de cette élection. Lire sur http://www.vie-publique.fr/actualite/dossier/municipales-2014-election/municipales-2014-comprendre-regles-election.html?xtor=EPR-56

Le communautarisme, cheval de Troie du mondialisme libertaire publié le 16.12.2013


La principale menace qui pèse sur la République et sur la Nation, ces deux réalités inséparables, est le communautarisme. Une dérive pathologique de la démocratie a d’abord conduit à déséquilibrer ses deux piliers. Le gouvernement du Peuple a été affaibli par les exigences outrancières de l’État de droit.

Le risque d’une dictature de la majorité, qui serait inspirée par le populisme, a été évoqué pour multiplier les droits protecteurs des minorités jusqu’à en faire des exigences incompatibles avec le Bien Commun et la sauvegarde de l’identité nationale. Ces revendications apparaissent souvent paradoxales. Elles ont un but inavoué qui n’est pas de défendre les minorités mais de briser la communauté nationale. Le processus est toujours le même. Un groupe minoritaire exprime une revendication, celle de pouvoir vivre sa différence librement et en complète égalité avec la majorité. Il y a dans cette démarche une première perversité qui consiste à instrumentaliser le droit contre l’esprit même de la société qui l’a instauré. Il y en a une seconde qui à travers la notion féconde de « phobie » vise à anesthésier les résistances. Ainsi le « droit » de la minorité s’érige-t-il en obligation culpabilisante pour la majorité, contrainte de renoncer à l’affirmation d’une quelconque « identité » plus légitime à ses yeux que celles qui s’affirment d’autant plus impérativement qu’elles sont plus minoritaires. Une minorité se proclamant victime, en situation d’infériorité, peut en effet exiger des dispositions compensatrices, de la discrimination positive ou des accommodements raisonnables. Le tour est joué : au nom de l’État de droit, on assiste à une inversion de la démocratie où régnera désormais le privilège de la minorité au détriment de la majorité et de la culture nationale à laquelle elle est attachée.  Peu à peu, celle-ci devient suspecte, est décrite par les esprits éclairés comme sentant le rance ou le moisi… »

Lire la suite sur http://www.lesobservateurs.ch/2013/12/16/le-communautarisme-cheval-de-troie-du-mondialisme-libertaire/



Le CRIF fête ses 70 ans à l’Elysée

De nombreuses personnalités politiques, religieuses et communautaires ont assisté, lundi 16 décembre, à la réception donnée par le Président de la République, François Hollande, à l’occasion des 70 ans du  CRIF, parmi lesquelles la Garde des Sceaux, Christine Taubira, le Ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, le Président du Sénat, Jean-Pierre Bel, l’Ambassadeur d’Israël en France, Yossi Gal, les Grand Rabbins Michel Gugenheim et Olivier Kaufmann, chargés de l’intérim du Grand Rabbinat de France et Joël Mergui, Président du Consistoire. Dans son allocution, le Président de la République est revenu sur les origines de la création du CRIF, mentionnant Jacques Helbronner, Président du Consistoire pendant l’Occupation, mort en déportation le 23 novembre 1943. Il a par ailleurs réaffirmé son attachement à la communauté juive de France et a notamment rappelé sa présence au 2e Congrès des Communautés Juives de France, organisé par le Consistoire en juin dernier. « Les Juifs de France et la République partagent une longue histoire […]. Les Juifs de France doivent être pleinement en France et la France a besoin de tous ses citoyens et des Juifs de France notamment », a conclu le Président de la République…

http://www.consistoire.org/communiques/194.le-crif-fete-ses-70-ans-a-lrelysee?PHPSESSID=0l06gjqdcluu3lpiqv6bss9h57

Ces propos sont encore plus scandaleux que ceux prononcés, lors de cette séance, au sujet de l’Algérie. Comment le Président de notre République laïque peut il organiser une cérémonie à l’Elysée pour les 70 ans d’une institution religieuse ? Comment peut-il distinguer les juifs parmi les citoyens alors que notre Constitution affirme l’égalité de tous les citoyens, sans distinction d’origine, de race ou de religion ?


Hollande Soutient Le Communautarisme… À L’Élysée

L’Élysée est pour tous – y compris mondialement - le symbole de la République française LAÏQUE. Hollande en acceptant que le CRIF- une organisation communautariste Lobby d’une minorité et d’une entité étrangère qui commet des crimes de guerre et contre l’humanité - y célèbre son 70e anniversaire a profané le Saints des Saints de notre République LAÏQUE. Par ce geste il a « sanctifié » le communautarisme lui l’actuel gardien au plus au niveau de l’état de la République LAÏQUE. Hollande destitution… » Lire la suite sur http://www.planetenonviolence.org/Hollande-Soutient-Le-Communautarisme-A-L-Elysee_a3249.html


Pour le président du CRIF, la laïcité est menacée « par certains qui veulent nous imposer la charia » Oumma.com Dimanche 22 Décembre 2013

Le président du CRIF, Roger Cukierman, s'est de nouveau distingué le 17 décembre dans le Talk Orange-Le Figaro, par des propos outranciers dont il a le secret.

A la question de savoir si la laïcité est menacée en France, ce dernier a répondu que "certains en France veulent nous imposer la charia, ils sont très peu nombreux encore et j'espère que la laïcité résistera à toutes ces tentations." Une rhétorique digne du Front national et des sites identitaires contre lesquels Cukierman prétend lutter. Le journaliste Yves Thréard, qui l'interrogeait, s'est contenté d'opiner du chef durant tout l'entretien. Il est vrai que ce plumitif du Figaro avait demandé en 2012 l'interdiction de la rencontre annuelle des musulmans de France organisée au Bourget par l'UOIF, laquelle selon notre courageux journaliste « prône un islam radical, politique, contre la mixité hommes-femmes, contre les relations entre musulmans et non-musulmans, et tient un double discours sur l’antisémitisme et le voile »… »

Lire la suite sur http://www.alterinfo.net/Pour-le-president-du-CRIF-la-laicite-est-menacee-par-certains-qui-veulent-nous-imposer-la-charia_a98012.html



Chatel : pas de "laïcité à géométrie variable" Par Le Figaro.fr avec AFPr le 23/12/2013

Luc Chatel, ancien ministre de l'Éducation nationale, a affirmé aujourd'hui qu'"il ne peut y avoir de laïcité à géométrie variable" et qu'"il faut renforcer la loi de 2004 sur les signes religieux ostentatoires à l'école".

L'avis du Conseil d'État sur la question des mères voilées accompagnant les sorties scolaires, rendu aujourd'hui, "souligne le flou et l'ambiguïté de la législation actuelle", affirme l'ancien ministre, auteur en 2011 d'une circulaire demandant aux mères de famille accompagnant les sorties scolaires de ne pas porter de signes religieux ostentatoires.

"Je considère que sur la question de la laïcité, il faut être ferme et précis. Il ne peut y avoir de laïcité à géométrie variable, de laïcité à la carte", a-t-il affirmé. Selon lui, "la législation doit clarifier les choses et il faudra renforcer la loi de 2004 sur les signes religieux ostentatoires à l'école".
Le vice-président délégué de l'UMP souhaite que le sujet, "
comme en 2004, transcende les clivages politiques. Les républicains de tout bord doivent s'unir pour défendre la laïcité et la neutralité du service public".


Le Conseil d'État a estimé que les mères voilées ne sont pas soumises, par principe, à la neutralité religieuse quand elles participent à des sorties scolaires, tout en rappelant que les textes autorisent des restrictions, pour "
le maintien de l'ordre public et le bon fonctionnement du service public". Peu après, le ministère de l'Éducation nationale a fait savoir que la circulaire Chatel restait "valable". »

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2013/12/23/97001-20131223FILWWW00615-chatel-pas-de-laicite-a-geometrie-variable.php


La laïcité : un combat permanent Tous les combats sont à mener, entre autres celui de la laïcité, s’il n’est plus de première importance depuis la loi de 1905 le régissant, nous devons rester attentifs face aux différentes lois et décrets que les différents gouvernements ont introduits (ou plutôt réintroduits), ouvrant la laïcité à certaines exigences religieuses. Dévoyés ainsi l’esprit de la loi de 1905 doit faire l’objet d’un combat. Aucune représentation religieuse ne doit prédominer l’activité de la France et les Français, que ce soit au niveau scolaire, de la vie courante, dans les institutions, dans les délibérés de justice, etc.  MC Pour Anicet Le Pors. La laïcité, telle que forgée par notre histoire, semble parfois embarrasser. Elle est alors qualifiée de positive (Nicolas Sarkozy), raisonnée (les Verts), ouverte (Marie-George Buffet). Étienne Balibar distingue une conception étatiste et une conception libérale, pour choisir… la seconde. Jean Baubérot distingue des laïcités séparatiste, autoritaire, anticléricale. Ce besoin de qualifier exprime, selon le cas, une hostilité, une réserve ou une gêne; il affaiblit l’idée et dispense d’approfondir. La laïcité s’affirme en relation avec la sortie du pouvoir politique de la religion. À la fin du XIIIe siècle…»

Il faut lire la suite http://librejugement.org/2013/12/22/la-laicite-un-combat-permanent/

Communiqué FNLP: 55ème Budget antilaïque de l’Éducation Nationale 2 Janvier 2014,

| Depuis le vote de la loi Debré le 31 décembre 1959, l'année 2014 verra adopté le 55ème Budget de l’Éducation Nationale qui consacrera le détournement de milliards de fonds publics au profit de l'enseignement privé catholique. Les chiffres parlent d'eux-mêmes, ainsi, au budget 2014 du ministère de (...)

Lire la suite ci-dessous, téléchargez le texte :

http://data.over-blog-kiwi.com/0/55/29/33/ob_03ce79_55-budget-antilaique.pdf

« Polémique à l'école publique de Drusenheim (67) Par Denis Becker Publié le 23/12/2013 12 reproductions de tableaux évoquant la nativité accrochées sur le mur de l'école élémentaire de Drusenheim à l'initiative du Maire. Un parent d'élève a crié à la violation du principe de neutralité de l'école laïque et a exigé le retrait de ces tableaux. Les habitants, eux, ne comprennent pas que l'évocation de Jésus à proximité de l'école puisse poser un problème. Un pôle culturel flambant neuf pour mettre la culture à la portée des 5000 habitants de Drusenheim, et pour Noël, le maire a imaginé de la musique pour tous, des contes et même... des reproductions de tableaux, évoquant la nativité sur le mur de l'école.
Autour de l'école ? Le Christ, la Vierge, le Clergé qui envahissent les murs d'un sanctuaire républicain ?  Un parent d'élève s'est indigné. Il a mis en demeure le maire de décrocher ces évocations religieuses et menace même de saisir la justice. Le rectorat était injoignable toute la journée. »

Voir la vidéo sur http://alsace.france3.fr/2013/12/23/polemique-l-ecole-publique-de-drusenheim-67-383297.html

Le problème c’est que le Bas-Rhin ne fait pas partie de notre République laïque ! Dans notre République laïque le maire ne peut pas installer de crèche ou de représentation de la nativité chrétienne ou que ce soit.(à l’exception des pièces de musées)

Vous dites censure... (…) La liberté d'expression : Un droit fondamental paradoxalement restreint. (…) Les incitations à la haine raciale, les propos racistes ou appelant à la haine en raison d'une appartenance à une ethnie ne sont pas des opinions, ce sont des délits depuis les lois du 29 juillet 1881 et n°72-546 du 1er juillet 1972. La sanction du racisme a été introduite par la loi de juillet 1972 et notamment le délit de provocation "à la discrimination à la haine ou à la violence à l'égard d'une personne ou d'un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée." La Loi n° 90-615 du 13 juillet 1990, dite Loi Gayssot accroît la sanction de tout acte raciste, antisémite ou xénophobe ainsi que la contestation des "crimes contre l'Humanité" tels que définis dans les actes du procès de Nuremberg.  Le 27 décembre 2013, un communiqué de la Garde des Sceaux, ministre de la Justice rappelle sa circulaire de juin 2012 sur la nécessaire répression du racisme et de l'antisémitisme. La liberté d'expression, l'un de nos droits fondamentaux, est néanmoins une liberté "restreinte" dès 1789, selon l'article 11 de la Déclaration des Droits de l'Homme, puisque l'expression est libre sous la seule réserve des abus auxquels elle donnerait lieu.. »

Extraits de http://www.souslavouteetoilee.org/article-vous-dites-censure-121796382.html

Herblay L'observatoire de la laïcité du Val-d'Oise interpelle les partis avant les municipales 27/12/2013

L'Observatoire de la laïcité du Val-d'Oise interpelle les chefs de partis valdoisiens pour que leurs candidats signent une charte avant les élections. Le FN se sent mis à l'écart (…) En rappelant les principes de la laïcité, l’Observatoire du Val-d’Oise propose ainsi aux candidats de respecter sept engagements : respecter et faire respecter la laïcité par les fonctionnaires de la commune ; respecter les principes de la loi de 1905 sur le financement des lieux de culte et des associations cultuelles ; afficher une charte d’usage laïque dans chaque service et assurer une formation à la laïcité aux élus et aux fonctionnaires ; proposer une charte d’usage laïque dans tous les établissements sportifs publics, en particulier en veillant aux principes de mixité et d’égalité homme/femme ; célébrer tous les mariages reconnus par le Code civil sans aucune forme de discrimination ; célébrer les parrainages républicains lorsque cela est demandé par des familles ; garantir l’égalité de traitement entre tous les habitants de la commune et s’opposer à toutes les formes de discrimination. Cette charte a été adressée aux responsables valdoisiens de l’Ump, du Ps, d’Eelv, du Pcf, du Prg, de l’Udi, du Mrc et du Mup «pour qu’ils la relaient à leurs candidats»… »

Lire l’intégralité sur http://www.gazettevaldoise.fr/2013/12/27/lobservatoire-de-la-laicite-du-val-doise-interpelle-les-partis-avant-les-municipales/


2e partie : dans Notre Commune (Besançon), Notre Département (le Doubs), Notre Région (La Franche  Comté) ; (Institutions républicaines)


- Besançon. Un hebdomadaire catholique invite a un débat avec l’archevêque et le maire, dans une salle de la mairie. http://fr.wikipedia.org/wiki/P%C3%A8lerin_%28magazine%29 Ca sent la campagne électorale, au détriment de la Laïcité, Non ?


3e partie : dans l’humanité

« Les histoires sont remplies de guerres de religions, mais qu'on y prenne garde, ce n'est point la multiplicité des religions qui a produit la guerre, c'est l'esprit d'intolérance qui animait celles qui se croyaient dominantes. » Montesquieu, « mes pensées »


Union Européenne

Les "cathos-tradits" d'Espagne reprennent la main ! Samedi 21 décembre 2013 Les femmes espagnoles voient leurs droits à la maîtrise de leur corps subir un scandaleux recul ! L'influence des cathos-tradits est en passe de réussir à imposer l'abrogation de l'avortement ! Pas de quoi être fiers... Mais il faut prendre la mesure de l'opération. C'est au moment où la commission des lois de l'assemblée nationale accepte un amendement socialiste qui supprime l'obligation de "l'état de détresse", présent dans la loi Weil, pour bénéficier de l'IVG que les Cortès se péparent à retourner vers l'obscurantisme du passé ! Pourquoi ? La législation espagnole cèdera-t-elle à la pression de l'église et de ses franges les plus rétrogrades ? Evoluera-t-elle vers ce que les cathos-tradits appellent "une loi qui protège mieux la vie dès sa conception" ? Et il semble même que ce recul, inacceptable pour qui conçoit la procréation comme un acte délibéré et parfaitement volontaire, n'aille pas assez loin… »

Lire la suite sur http://www.souslavouteetoilee.org/article-les-cathos-d-espagne-reprennent-la-main-121706649.html

Marks & Spencer autorise une employée musulmane à ne pas vendre d'alcool La rédaction | le 24.12.2013

La chaîne britannique de magasins Marks & Spencer (M&S) était menacée de boycott lundi 23 décembre, après le refus d'une employée musulmane d'encaisser une bouteille de champagne pour raisons religieuses.(…)

Une porte-parole de Marks & Spencer a expliqué que la politique de la chaîne « depuis des années » était d'essayer d'offrir une « fonction appropriée » aux employés dont la religion interdit de toucher à certaines boissons et aliments comme du porc. Par exemple en les affectant « au rayon vêtements » ou « à la boulangerie ».

Elle a ajouté que la politique s'appliquait à l'ensemble de ses 700 magasins au Royaume-Uni et à toutes les religions. Dans le cas à l'origine de la polémique, M&S a dit regretter que l'employée en question se soit retrouvée à la caisse et « que le règlement n'ait pas été appliqué » en l'occurrence…. » Lire l’intégralité sur

http://www.fait-religieux.com/marks-spencer-autorise-une-employee-musulmane-a-ne-pas-vendre-d-alcool


Couillard promet de traquer les intégristes QUÉBEC -

Philippe Couillard promet de pourchasser les intégristes religieux où qu'ils se trouvent, s'il devait ramener le Parti libéral au pouvoir. Peu après son assermentation comme député et chef de l'opposition officielle à l'Assemblée nationale, Philippe Couillard a positionné le Parti libéral sur l'aspect particulier de l'intégrisme religieux. « À ceux qui viennent chez nous pour profiter de nos libertés, pour ensuite nous y attaquer, nous disons haut et fort: "Vous n'êtes pas les bienvenus chez nous. Nous vous combattrons sans relâche"», a-t-il dit. M. Couillard a d'ailleurs consacré une bonne portion de son discours au débat entourant la charte des valeurs québécoises proposée par le gouvernement Marois. Le chef libéral a d'abord reproché au gouvernement péquiste de vouloir réaliser des «gains politiques à court terme». La charte du PQ porte atteinte aux libertés par l'interdiction tous azimuts du port de signes religieux ostentatoires, «un acte politique particulièrement cynique posé dans le but d'inventer une crise de toutes pièces», a-t-il déclaré.

Pas contre la charte… »

Lire la suite sur http://fr.canoe.ca/infos/quebeccanada/archives/2013/12/20131218-153522.html


Les Américains de plus en plus athées Le 17 décembre 2013

Beaucoup d’athées, plus de musulmans, moins de chrétiens et de juifs » : c’est le nouveau portrait religieux des Etats-Unis selon les données fournies par l’US Religion Census et mises en cartes par le Washington Post. Cette étude, inimaginable en France où la loi interdit d’établir des statistiques sur une base ethnique ou religieuse, souligne les profonds bouleversements de l’identité religieuse de l’Amérique. Par exemple, « le nombre de citoyens américains qui se définissent comme juif a diminué de moitié depuis les années 50. De plus, 22% d’entre eux  considèrent que leur judéité n’est pas liée à la religion mais à un héritage culturel. Ils n’étaient que 7% en 2000. » Quant aux catholiques, ils sont de moins en moins pratiquants : 70% d’entre eux assistaient régulièrement à la messe en 1950 contre 20% aujourd’hui. » Mais la progression la plus spectaculaire est celle des athées : 33 millions d’Américains disent n’avoir aucune religion, soit 5% de plus qu’il y a 5 ans. »

http://www.parismatch.com/Actu/International/Les-Americains-de-plus-en-plus-athees-540902


Egypte : Les Frères musulmans sont déclarés officiellement « organisation terroriste » 25/12 | 18:09

L’Egypte a officiellement déclaré « organisation terroriste » les Frères musulmans du président destitué Mohamed Morsi, les accusant d’avoir perpétré l’attentat contre la police ayant fait 15 morts mardi et interdisant à leurs membres de manifester, a indiqué mercredi le gouvernement. Le vice-Premier ministre Hossam Eissa a annoncé que la confrérie vieille de 85 ans et actuellement cible d’une répression meurtrière avait été déclarée « organisation terroriste », ajoutant que le gouvernement avait décidé de « punir conformément à la loi quiconque appartiendrait à ce groupe ». Le ministre de la Solidarité sociale Ahmad el-Boraie a ensuite indiqué que « toutes ses activités » étaient désormais interdites, notamment « les manifestations ». Cette annonce est la dernière mesure prise par les nouvelles autorités dirigées de facto par l’armée qui a destitué M. Morsi le 3 juillet avant de se lancer dans une sanglante répression des manifestants pro-Morsi. Cette implacable campagne a fait à ce jour plus d’un millier de morts et des milliers d’arrestations dans les rangs des islamistes, notamment la quasi-totalité de la direction des Frères musulmans. Ces interdictions interviennent au lendemain d’un attentat suicide visant un bâtiment de la police dans le nord du pays qui a fait 15 morts. Cette attaque, condamnée par les Frères musulmans, a été revendiquée par un groupe jihadiste basé dans le Sinaï et qui dit s’inspirer d’Al-Qaïda… »

http://www.lesechos.fr/economie-politique/monde/actu/0203209440038-egypte-les-freres-musulmans-sont-declares-officiellement-organisation-terroriste-639388.php



Tunisie : un gouvernement transitoire le 14 janvier Par Europe1.fr avec Reuters Publié le 23 décembre 2013

Le parti islamiste Ennahda au pouvoir et les formations d'opposition ont convenu lundi de céder le pouvoir à un gouvernement de techniciens chargé d'expédier les affaires courantes d'ici le 14 janvier, date symbolique correspondant au troisième anniversaire de la chute du président Zine Ben Ali… » Lire la suite sur http://www.europe1.fr/International/Tunisie-un-gouvernement-transitoire-le-14-janvier-1752287/


Maroc: une ONG alerte sur la situation de détenus islamistes en grève de la faim

La Ligue marocaine pour la défense des droits de l'Homme a mis en garde jeudi le gouvernement contre une possible "catastrophe humanitaire" dans les prisons du royaume, où une trentaine de détenus islamistes ont entrepris une grève de la faim.

Dans une lettre adressée au chef du gouvernement, l'islamiste Abdelilah Benkirane, l'ONG affirme que "de nombreux prisonniers islamistes ont entrepris une grève de la faim depuis début octobre", mettant en garde contre la détérioration de la santé de ces détenus, qui se trouvent répartis dans sept prisons… » lire la suite sur

http://www.slateafrique.com/425655/maroc-une-ong-alerte-sur-la-situation-de-detenus-islamistes-en-greve-de-la-faim



Les islamistes se déchirent en Turquie 26/12/13 Le premier ministre Erdogan a été contraint de remplacer près de la moitié de son gouvernement. Un scandale financier touche au plus près le premier cercle de pouvoir, à quelques mois des municipales et de la présidentielle. Erdogan accuse le très influent mouvement islamique de l’imam Gülen, qui fut un temps son allié… »

Lire la suite sur http://www.la-croix.com/Actualite/Monde/Les-islamistes-se-dechirent-en-Turquie-2013-12-26-1081261



ASIE Le Premier ministre japonais crée la polémique 26/12/2013

La visite effectuée jeudi par le Premier ministre japonais Shinzo Abe au sanctuaire Yasukuni où sont honorés les morts de la IIe guerre mondiale est « absolument inacceptable », a déclaré un responsable chinois…. »

http://www.estrepublicain.fr/actualite/2013/12/26/le-premier-ministre-japonais-cree-la-polemique

Polémique sans fin Le sanctuaire Yasukuni est un lieu de culte shintoïste, une des deux principales religions du Japon. Il a été édifié en 1869, initialement pour rendre hommage aux soldats alors morts pour l’empereur mais y sont désormais honorés les militaires qui ont péri pour le pays depuis l’ère Meiji débutée en 1868. Il est indépendant de l’État depuis 1945. La querelle qui l’entoure est née quelques années après l’inscription en 1978 des noms de 14 Japonais condamnés comme criminels de guerre par les Alliés après la capitulation du Japon en août 1945. Selon des opposants, les visites des chefs de gouvernement au sanctuaire contreviennent à la séparation constitutionnelle de la religion et de l’État, mais cette question juridique n’a jamais été tranchée ».


- "Le confucianisme parle du Ciel, pas d'un Dieu créateur" (I) Patricia Zhou | le 26.12.2013

(…) Le confucianisme peut-il être qualifié de « religion » ?
(…)Le confucianisme a été en Chine l'un des « Trois Enseignements » - avec le taoïsme et le bouddhisme. La question de savoir si le confucianisme était une religion ne se posait pas, car notre notion moderne de « religion » n'existait pas en Chine.
La question apparaît à la fin du XIXe siècle (« Peut-on faire du confucianisme la religion de la Chine, sur le modèle du christianisme en Occident ? ») et évidemment à partir de 1912 quand, après la chute de l'Empire, est instaurée la République et élaborée une Constitution qui ne se réfère pas à des principes confucéens. La question posée à l'époque reste toujours d'actualité : qu'est-ce que devient le confucianisme dans une société où il n'est plus le référent idéologique du politique ?
Le confucianisme était une idéologie politique ?
Oui, les intellectuels chinois parlent de l'idéologie confucéenne, courant principal de la culture chinoise, notamment en politique (ceci ne voulant pas dire que la politique concrète était fidèle aux principes confucéens).
Par ailleurs, cette idéologie politique avait une dimension religieuse. Par exemple, l'empereur remplissait une fonction de pontife entre la Terre et le Ciel ; c'est ainsi qu'il se rendait une fois par an pour officier au temple du Ciel à Pékin. En 1912, la nouvelle Constitution entraîne la disparition de la figure d'un empereur réunissant en sa personne le pouvoir politique et le pouvoir religieux ; les fonctions « religieuses » qu'il remplissait ne sont plus assumées par personne. Apparaissent alors une multitude de groupes religieux, plus ou moins taoïstes, plus ou moins confucianistes, pour en quelque sorte combler ainsi le vide religieux qui s'est installé.(…)

Y a-t-il un ou des Dieux dans le confucianisme ?
On y vénère le « Ciel », présence transcendante. Ce Ciel n'est pas un Dieu personnel, il n'a pas créé l'univers ; il n'y a pas non plus de paradis et d'enfer. Aux yeux des penseurs chinois du XXe siècle, ces traits montrent bien que le confucianisme n'est pas une religion et qu'au contraire de celles-ci, il présente un idéal moral totalement désintéressé et ainsi supérieur aux morales des religions. Certains vont même hasarder l'idée que, n'étant pas une religion, le confucianisme est parfaitement adapté à la modernité scientifique…. »

Lire l’intégralité sur http://www.fait-religieux.com/-le-confucianisme-parle-du-ciel-pas-d-un-dieu-createur-i-

- "Confucius était un formateur en Humanité" (II) Patricia Zhou | le 30.12.2013 Lire sur http://www.fait-religieux.com/-confucius-etait-un-formateur-en-humanite-ii-


Le confucianisme dans la Chine d'aujourd'hui (III) Patricia Zhou | le 03.01.2014

http://www.fait-religieux.com/le-confucianisme-dans-la-chine-d-aujourd-hui-iii-


Israël : Shimon Peres oppose une fin de non-recevoir à la laïcité La rédaction | le 03.01.2014 Séparer Etat et religion ? Inenvisageable pour Shimon Peres. Devant un parterre d'étudiants réunis à l'institut de technologie Machon Lev de Jérusalem, une université juive orthodoxe, le président israélien a estimé que malgré les tentatives des laïcs pour imposer plus de sécularisation, Israël était et resterait un Etat juif… »

Lire la suite sur http://www.fait-religieux.com/israel-shimon-peres-oppose-une-fin-de-non-recevoir-a-la-laicite

"Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent agir et qui refusent d'intervenir" Albert Einstein

4°partie : publications, sites, citations,…


Du bonheur - Un voyage philosophique ». Frédéric Lenoir -Essai - Editions Fayard, octobre 2013 240 pages – 18 €

http://www.fayard.fr/du-bonheur-9782213661360


« Si tu crois tout ce que tu lis, alors arrête de lire »

Retour