le drapeau de la laïque

Laïcité, j’écris ton nom

Par Jacques MOUTTERLOS

«je veux ...l'Église chez elle et l'État chez lui... Je veux l'État laïque, purement laïque, exclusivement laïque », Victor HUGO, député de la Nation, à l'Assemblée, le 15 janvier 1850.

Notes du CROA

Il m'a semblé que la lettre de Jacques était unique en son genre et constituait une revue de l'actualité précieuse et vaste. Ce travail considérable sera utile aux militants et à tous ceux qui s'intéressent voire s'inquiètent de l'évolution de nos institutions.

Je prend donc l'initiative de publier cette lettre ici puisque l'auteur souhaite sa diffusion, dans la mesure où j'arriverai à soutenir le rythme.

Ne regrettons surtout pas si le ton tranche avec le parti pris de la dérision qui est celui de CROA et soyons attentifs à ce qui se passe autour de nous au moment où les valeurs les plus fondamentales qui font la qualité de notre vie sont remises en question : sécurité sociale, retraites, droit au travail, droit au logement, droit à une vie digne, liberté d'expression... la liste est longue des remises en question et des trahisons de la caste politique.

Souhaitons que cette lettre vive longtemps et soit le début d'une suite d'actions et de victoires sur les forces1 qui tentent de nous ramener aux époques obscures de l'ignorance, de la misère et de l'esclavage.

Croa

1) ces forces souvent appelées intégristes sont bien peu intègres mais sont ouvertement des mouvements criminels et esclavagistes. Il n'est pas non plus de notre ressort de distinguer sectes et religions qui sont des concepts religieux. Reprenons sans cesse à notre compte l'idée qu'une religion est une secte qui a réussi en élémininant la concurrence.

Retour